Comment réagir quand on a une pénalité Google ?

Comment réagir quand on a une pénalité Google

Le référencement des pages sur les moteurs de recherche comme Google obéit à des règles. Le non-respect de ces normes engendre des sanctions que Google n’hésite pas à faire appliquer à l’encontre des sites qui tentent de les outrepasser. Il existe différents types et niveaux de sanctions. Cependant, comment savoir si votre site a été pénalisé par Google ? Que faire en l’espèce ?

Pénalisation par Google : les signaux d’alerte

Il existe plusieurs signaux d’alerte qui permettent de savoir que son site a été pénalisé par Google. En général, cela peut se remarquer par une chute brutale de votre positionnement sur internet et une rareté de trafic.

De même, si votre site est pénalisé par Google, cela peut se traduire par son absence dans Google sur vos principaux mots clés ou lorsque certaines de vos pages ont disparu des SERPS.

Bon à savoir : en fonction du type de pénalité, il est possible de trouver des informations au niveau des outils de Google Webmaster Tools (GWT).

Par ailleurs, la sanction appliquée par Google est réelle dès lors que les sites essaient de manipuler son algorithme de pertinence par des actes abusifs de référencement. En effet, la sur optimisation sur les critères élémentaires du SEO est sanctionnée par Google.

Quels sont les différents types de pénalité Google ?

On dénombre essentiellement 3 types de pénalités Google : les pénalités manuelles, les pénalités algorithmiques et le blacklistage.

Les pénalités manuelles

Comme l’indique le qualificatif, les sanctions dites manuelles sont celles réalisées par des humains et non par des robots de la Google Quality Team.

En cas de pénalité manuelle, vous recevez une notification vous informant de la pénalité. La notification est obtenue par le biais de votre outil Google des Webmasters Tools (GWT). La notification vous précise les motifs justifiant la sanction ainsi qu’un formulaire de demande de réexamen à adresser à Google dès que les actions subséquentes ont été réalisées sur le site.

Les pénalités algorithmiques

À l’opposé des pénalités manuelles, celles-ci ont un caractère automatique. Ce qui les rend plus complexes à desceller. En cas de chute du trafic sur votre site, faites le lien avec une probable mise à jour de Google après avoir regardé la date à laquelle vous l’avez constaté.

Le backlistage

C’est le cas extrême en termes de sanction. En effet, dans certaines situations, Google bannit les sites ayant transgressé les règles établies. Le blacklist suppose que les sites concernés ne sont plus dans l’index de Google.

Pour savoir si votre site est blacklisté, il suffit de lancer une requête sur www.monsite.fr. En cas de réponse non satisfaisante, comprenez alors que votre site ne figure plus dans l’indexation de Google. Il est donc blacklisté.

Comment sortir d’une pénalité Google ?

La procédure de sortie d’une pénalité Google dépend du type de sanction auquel vous êtes confronté.

  • Cas de sanction manuelle : les sanctions manuelles rappelons le, sont liés à la présence de liens factice de faible qualité. Dans ce cas, vous êtes informé par l’outil pour les webmasters. L’information est disponible sur l’interface de GWT sous l’intitulé « Actions manuelles ». De ce point, vous aurez à rectifier les actions ayant subies de sanctions. En général, il faudra un réexamen par le remplissage du formulaire de reconsidération rendu disponible par Google. Sans la correction des problèmes évoqués, la sanction ne peut être levée ;
  • Cas de sanctions algorithmiques : si vous êtes sanctionné de façon automatique, vous devez effectuer un nettoyage de tout le site. Ainsi, vous devez attendre la prochaine mise à jour du filtre pour que la pénalité disparaisse.

Puisqu’il est presque impossible de savoir à l’avance quand le filtre Penguin sera remis à jour par Google, il est conseillé de : récupérer du trafic en développant la longue traine, supprimer les liens ayant des ancres trop optimisées et obtenir de nouveaux liens sur des sites internet de confiance.

Pour la récupération du trafic, vous pouvez créer de nouvelles pages et augmenter le volume des pages déjà existantes. Par ailleurs, vous pouvez établir un tableau de suivi, car vous ne disposez pas de tous les identifiants ayant servi à faire les inscriptions en annuaires. L’obtention de nouveaux liens se fait par le biais des ancres optimisées tout en étant descriptive.

Un lien de qualité obéit à certains critères. Il est indispensable que le lien provienne d’un site de même thématique. Même s’il provient d’un site de généralité, il doit absolument être lié à un article traitant le même thème. Outre ce facteur, l’autorité et la pertinence de la page qui vous lie comptent dans une large mesure. De même, la position de votre lien sur une page est capitale. Lorsque les liens sont cachés dans les pieds de page et les barres latérales, ils ne bénéficient pas de la même force que s’ils sont situés au milieu du corps du contenu de la page.

Conseils pour éviter les pénalités Google

Google sanctionne les mauvaises pratiques à travers les pénalités. Néanmoins, si votre site respecte les règles éditées par Google, il ne peut faire l’objet de sanction.

Pour éviter les sanctions Google, quelques pratiques sont à bannir. En effet, les liens artificiels, les contenus non naturels (Google Panda), la duplication de contenus, le cloaking, la surutilisation de publicité au-dessus de la ligne de flottaison (Google Top Heavy), la promotion de contenus médias non libres de droits (Google Pirate), etc. sont autant d’actes à éviter.

Il est conseillé d’adopter les pratiques SEO recommandées par Google. En matière de contenu, vous devez définir une ligne éditoriale claire et précise. En ce qui concerne le netlinking, vous devez éviter les achats de liens, désavouer les liens à risque, etc.

Quant à la technique, il est possible de définir une version mobile optimale, limiter l’usage de l’obfuscation de liens, éviter l’utilisation de technique black Hat.

En conclusion, notez qu’il est difficile de sortir d’une pénalité Google. Pour s’en sortir, le développement des compétences en la matière est indispensable. Ce faisant, il est préférable d’adopter les meilleures pratiques en ce qui concerne les contenus et le netlinking.