Les éléments techniques du site indispensables pour un SEO optimal

Elements technique du site

Un des 4 piliers du référencement naturel, l’aspect technique d’un site est sans doute la plus complexe à aborder. En effet si vous avez un super contenu, une énorme popularité, une charte graphique exceptionnelle, rien ne garantit que votre site soit techniquement compris par les moteurs de recherche. Et si c’est le cas, vous n’avez certainement pas la visibilité attendue.

Qu’est-ce que le référencement technique ?

Le référencement technique consiste à présenter aux moteurs de recherches, vos pages de telle façon à ce que ceux-ci puissent les « comprendre ». Un moteur de recherche, tel que Google par exemple, ne comprend pas les langues, ou les images. Votre site est en réalité composé de code. Code qui peut contenir divers langages informatiques tels que le HTML, le JavaScript, le PHP, le CSS…

Prenons la home page de notre site agence SEO. Voici ce que l’internaute voit. Des images, du texte, un logo, des titres de tailles différentes.

En réalité les robots ( ou bots en anglais) ont besoin d’une information infiniment plus importante. Voici ce qu’un crawler voit quand il parcourt notre home page. Là où c’est assez « simple » de voir qu’un texte n’est pas bien rédigé, une page pas très accessible, ou un site qui manque de popularité. Régler des  erreurs ou procéder à des optimisations nécessite des connaissances techniques approfondies.

Quels sont les principaux éléments à prendre en compte au niveau technique ?

La liste est vraiment très longue, nous allons toutefois aborder les points principaux.

La structure du site

Un site bien structuré a deux avantages, être facilement compréhensible par les moteurs de recherches ET les humains.

Un menu bien pensé, clair, avec la possibilité de trouver l’information pertinente rapidement, est une base solide pour un bon référencement technique.

Temps de chargement des pages

temps de chargement d'une page

Ce qui était un « bonus » il y a quelques années est devenu un impératif absolu. Il y a quelques années, on pouvait encore attendre 4 ou 5 secondes qu’une page charge. Aujourd’hui avec notre technologie actuelle et notre besoin d’avoir l’information, toujours plus vite, les choses ont changé. Que de passe-t-il si une page d’un site met trop de temps à charger ? De plus en plus, nous avons tendance à quitter la page en question et aller vers une autre. Google, en 2021 a mis en place au sein même du cœur de son algorithme, la notion de vitesse avec son célèbres « Core web vital ». Pour résumer très fort, un site très lent risque d’avoir des pondérations SEO négatives (même si elles sont de très modérées à faibles). A contrario un site « rapide » est considéré par Google, comme quelque chose de normal, il y a fort à parier que le bonus de pondération positive est extrêmement faible.

Il existe différents moyens de diminuer le temps de chargement on page. Installer des modules de cache, réduire le poids des images. Il faut prendre en compte que la qualité de l’hébergement serveur a aussi un rôle important en termes de vitesse.

Un site internet mobile friendly

Un site internet mobile friendly

Il y a peu de temps encore, le conseil était de concevoir des sites « mobile friendly » C’est à dire un site « responsive », donc pensé desktop et qui s’adapte en version mobile. A l’heure ou plus de 50 % des utilisateurs utilisent un téléphone mobile pour naviguer sur le web, il est temps de voir les choses autrement. A l’agence, nous concevons des sites mobiles et nous les rendons « desktop friendly ». C’est, selon nous, une manière plus logique de raisonner.

Un site qui n’est pas responsive, subit une pondération négative très forte au niveau SEO. Google jugeant qu’un site qui ne répond pas aux exigences de navigation mobile est de faible qualité.

Un robot.txt présent et bien configuré

Robot texte

Le robots.txt est un fichier paramétrable qui sert à donner des instructions aux bots qui vont venir crawler votre site. Il donne une indication aux moteurs quant aux Urls à indexer ou non, des directives claires quant à des répertoires à autoriser ou à exclure (avec les fonctions Allow/Disalow ). C’est également l’endroit sur lequel il faut mettre vos sitemaps. Le crawler, passe toujours par le robots.txt avant de crawler votre site.

Petit bémol, il arrive de plus en plus souvent que Google passe outre les directives, comme par exemple le crawl de fichiers qu’on lui demande expressément de ne pas crawler.

Pour voir votre robots.txt il suffit de rajouter /robots.txt à la fin de votre url : monsite.fr/robots.txt.

Création d’un plan de site XML ou communément appelé « sitemap ».

A quoi sert un sitemap ? Disons que c’est un outil bonus qui aide à gagner du temps au niveau de l’indexation. Un fichier sitemap indique au moteur de recherche, les pages à crawler. Il donne aussi une indication claire sur la structure du site. Cela permet aussi de pouvoir faciliter le crawl de pages profondes.

Installer et configurer un fil d’Ariane

Fil d'ariane

Qu’est-ce que le fil d’Ariane, et à quoi sert-il ? L’origine du mot est à chercher dans la mythologie grecque et précisément le labyrinthe que Thésée doit traverser pour aller vaincre le minotaure. La légende veut qu’Ariane ait apporté son aide à Thésée, en lui donnant un fil, lui permettant de retrouver son chemin.

Le nom n’est donc pas galvaudé quand on pense à la fonction du fil d’Ariane. Il donne des précisons aux moteurs de recherches quant au chemin emprunté depuis la home page vers la page en question. Il donne également la même indication à un internaute, et lui permet de voir quelle est la page mère, la page grand-mère etc..

De plus, c’est un bonus au niveau du linking interne, car une partie du jus est transmis, même dans les pages profondes, ou celles qui ne recevraient peu ou pas de liens internes ou backlinks.

Soigner et optimiser la structure de vos URLS

Structure d'URL

Une URL ( en anglais Unic Ressource Locator) est l’adresse de votre page web. Techniquement, l’url permet au navigateur de voir le chemin de l’adresse du site. Par exemple. https://monsite.com/blog/mon-article-de-blog. Idéalement, l’url doit être la plus explicite et claire possible. Voici quelques conseils.

  • Utiliser uniquement des minuscules
  • Ne pas utiliser d’accents ou caractères spéciaux
  • Utiliser le tiret du 6 ( - ) comme séparateur, pas l’underscore ( _ )
  • Eviter les mots inutiles du type stopword ( le, la, les….)
  • Faire l’url la plus courte possible

Intégrer des données structurées à votre site internet

Les données structurées servent à baliser les informations de vos pages web sous forme de codes spécifiques. Elles donnent aux moteurs de recherches des informations supplémentaires pour comprendre le contenu de vos pages. Elles apportent parfois des petits « plus » non négligeables en améliorant visuellement vos résultats de recherches.

C’est une façon de vous démarquer de vos concurrents, et augmenter le taux de clics sur vos liens.

La gestion des redirections et erreurs 404

erreur 404

C’est une problématique liée aux refontes de sites internet. Certaines pages, pour des raisons diverses et variées (changement de structure, retrait de contenu inutile etc…) peuvent générer des erreur 404. C’est à dire que le surfeur arrive sur une page qui n’existe plus. Une page de temps en temps, ce n’est pas dramatique, ça ne va pas influencer négativement votre SE0. Par contre, s’il y en a beaucoup, avec des URLS qui généraient un trafic important, cela peut rapidement mettre votre visibilité à mal.

Il est important d’identifier les erreurs 404, les mettre en 410 si elles n’ont aucun intérêt. Ou mettre une redirection définitive (301) ou temporaire (302) si celle-ci a un intérêt, comme la présente de bons backlinks par exemple.

Mettre votre site en HTTPS

site en https

A l’origine vivement encouragé pour les sites transactionnels (types e-commerces) le protocole HTTPS est maintenant considéré comme un gage de qualité minimum.

Mettre un site HTTPS c’est offrir une sécurité aux personnes qui visitent votre site, à savoir l’impossibilité d’intercepter des données entre le navigateur et le site.

Si votre site est encore en http, le passage en https est une priorité absolue.

Configurez les balises Hreflang si vous avez un site multilingue

Si vous avez un site en plusieurs langues, c’est le type de balise indispensable à implémenter pour une compréhension maximale au niveau des moteurs de recherches. Cela règle aussi le duplicate content interne, si vous avez deux répertoires identiques qui visent des pays différents (France et Belgique francophone par exemple)

Soignez votre maillage interne

Maillage interne

C’est un aspect assez négligé, et pourtant c’est un levier puissant en terme de SEO. Et également pour de la rétention de visiteurs sur votre site. En proposant des liens vers des contenus connexes à l’article, ceux-ci sont susceptibles d’intéresser l’internaute et restera plus longtemps sur votre site. Une question simple à se poser lorsqu’on relie des pages entre-elles. Qui est en relation avec qui et pourquoi ? En répondant à cette question, il est facile de comprendre si un lien d’une page x vers une page Y est pertinent.

En bref…

Vous remarquerez que la plupart des recommandations techniques sont indispensables pour la compréhension des moteurs de recherches mais œuvrent aussi à viser une expérience utilisateur optimale. Le référencement technique, est certes un volet important de votre référencement, mais il doit être couple à une stratégie de contenu, du netlinking, et une expérience utilisateur bien pensée ! N’hésitez pas à nous contacter pour toute question.